forum rp de gallendor battleground Index du Forum forum rp de gallendor battleground Index du Forum
FAQ Rechercher Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés

Taverne des Faucheurs de Nuit

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet forum rp de gallendor battleground Index du Forum -> Forum rp de gallendor battleground -> Partie RP
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Informatix
L'hôte

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 71
Localisation: Perdu

MessagePosté le: Dim 30 Mai - 23:00 (2010) Sujet du message: Taverne des Faucheurs de Nuit Répondre en citant

Je vous propose un RP produit par Chevalier Rohan,  Elfangor, Himeru, Iaorana, Informatix, Nervar, Odon. (Dans l'ordre alphabétique). Il a été un peu à l’origine de ce site. Il s'est passé dans la taverne des Faucheurs de Nuit, bonne lecture.   

   
ps : soyez indulgent, on était plusieurs à débuter
   
    
Iaorana   
    
Iaorana avait suivi les Chevaliers Himéru et Informatix avec une docilité qui lui était peu commune sauf lorsqu'il s'agissait de déguster une délicieuse cervoise ou bien encore un verre d'hypocras. L'auberge était sobre, pas vraiment à l'instar des personnes présentes. Elle prit place à coté d'informatix, tout en ôtant sa cape et ses gants.

- Bonjour à tous!


Ayant ainsi salué la compagnie à la ronde, elle s'adressa ensuite au tavernier, avec un sourire gracieux.


- Tavernier ce sera un hypocras pour moi, et servez donc une tournée générale, nous avons il me semble quelque chose à fêter!


Le breuvage du Chevalier servi, les hypocras coulant à flot, elle leva son verre en direction d'informatix, posant sur lui un regard franc et chaleureux.


- A notre accord! Longue vie et prospérité aux Faucheurs et aux Chevaliers de la Table Ronde!!  
 
  

 
Elfangor   
    
Lève son verre

- Longue vie à vous! Cependant, j'ai l'impression que la compagnie dort un peu, sûrement sous l'effet de l'alcool... Ce bien-aimé chaman se fera, j'en suis sûr, une joie de réveiller ces indignes ivrognes afin, qu'au minimum, ils vous rendent ce salut.


L
ève son chapeau et s'incline

- Messieurs, réveillez vous! Et saluez cette grande dame, j'offrirais les boissons!  
 
  

 
Informatix   
    
Présent dans la taverne et très frais (pour une fois). Et oui, il faut pas être saoul pour négocier !

- Je lève aussi mon verre à ce pacte qui vient de se créer. Que les différentes guildes prospèrent ensemble dans ce grand univers qu'est Gallendor


 Rendant son regard à Iaorana

- Santé à l'ambassadrice de choc des chevaliers.


Boit une gorgée


- Très bon choix en tout cas


S'intéresse enfin à elfangor


- Et là monsieur, ils ne dorment pas, ils méditent (oui, la taverne EST un lieu de méditation). Et les ronflements, c'est la prière, alors pas de sarcasmes entre nous. Nous au moins, on respecte notre chaman. Enfin, on fait semblant mais c'est déjà beaucoup. Bon, on va dire qu'on respecte surtout la boisson (alcoolisée comme non alcoolisée) comme ça on est bon.  
 
  

 
Himeru   
    
Emergeant quelque peu de la méditation obligatoire à l'entrée de la taverne, Himeru parti s'assoir à la table. Il prit délicatement le verre entre ses mains, comme on prend une fleur fragile, le leva et dit avant de la porter doucement à ses lèvres :

- A votre santé. Espèrons que ce pacte nous ammène beaucoup de bonnes aventures, et très peu de moins bonne.  
 

  
 
Elfangor   
    
- Je vois, sieur Informatix, que vous avez approfondi le sujet de la méditation... Je n'ai, quand à moi, malheureusement jamais approché le sujet... D'autant que les ronflements ne sont jamais les miens... Mais enfin...

aprés une courte réflexion sur les paroles d'Himeru :
tout dépend de ce que vous appellez bonnes et moins bonnes aventures...   


 
Informatix   
    
Répondant à elfangor :

Reprenons l'idée du chamane et de ces disciples (les féminines je parle). Que serez pour vous la bonne aventure : devoir subir le chatiment divin du chaman sachant que l'on est une frêle jeune fille? Ou enseigner à ces disciples les bienfaits de la religion d'une manière physique ?  
 
  

 
Elfangor   
    
ne réfléchissant même pas :

- Si j'avais pas peur que le chaman ne me serve plus à boire, je dirais aucune! Car, la première est tout bonnement inhumaine
!
Et la deuxième... Faudrait que je sois le chaman, pour ça! Nan nan, je veux rester moi
!  
 
  

 
Iaorana   
    
Iaorana s'amusa du titre qu'Informatix venait de lui donner, mais après tout une impératrice se devait aussi d'être une ambassadrice. Elle nota également les inquiétudes d'Himéru et ne put s'empêcher d'en sourire sans relever pour autant. Elle but une gorgée, et faillit avaler de travers en entendant les chevaliers deviser ainsi.

- Et bien messires si vous le permettez je pense quant à moi que certains chatiments, qu'ils soient donnés ou non par un Chaman peuvent être divins. Il y a de la religion en certains échanges physiques...


Elle prit un air ingénu et espiègle en prononçant ces mots et leur décocha un clin d'œil entendu.


- Je crains même qu'il faut en ce cas se méfier de l'eau qui dort... ne sont frêles les jeunes filles qu'en apparence...


Puis elle porta de nouveau à ses lèvres le savoureux breuvage, comme si de rien n'était...
   

 
 
 
Elfangor   
    
- Dame Iaorana, je vois trés bien ce dont vous voulez parler quand aux frêles jeunes filles... Plus elles paraissent frêles et plus grand est le choc de la découverte de leur vraie personnalité...
Et si l'on part de la base que Dieu veut la procréation (tout du moins jusqu'à un certain extent), l'on peut en effet voir un certain rite dans ces échanges physiques...

Puis, fronçant les sourçils à la vue de sa pinte vide, se lève et va se servir une autre petite cervoise
   

 
 
 
Iaorana   
    
La jeune femme le suivit du regard pour reprendre :

- Messire rien ne vaut en effet l'exploration de terra incognita, on y va de surprises en surprises jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à ... révéler.


Elle prononça presque dans un souffle le dernier mot.


- Chaque trésor préservant toujours une part de mystères, se faisant leur quête devient initiation. Mais ce n'est pas à vous que je l'apprendrais. Je suis certaine que ... vous y êtes déjà aguerri et que cet art n'a plus de secret pour vous.  
 
    

Elfangor
   
    
- Je me dois de vous dire que vous vous trompez, ou tout du moins pour ce qui est de l'art, qui garde à mes yeux certains secrets... Aussi, je me dois de dire que ce serait une joie pour moi d'apprendre à vos côtés, cependant, je vois bien que celà n'est pas trés... Comment dire? Correcte, je suppose? Dis comme ça...

avançant la main vers le verre de Dame Iaorana :


- Peut-être me permettrez-vous de vous resservir?  
 
    

Iaorana
   
    
La jeune effrontée, ne s'offusqua en rien de la proposition à peine voilée du jeune chevalier. Elle s'approcha nonchalamment et lui remit son verre non sans un léger frôlement.

- Je vous remercie messire... Je gage cependant que vous n'ayez raison, même si je fais fi la plupart du temps de la bienséance et des bonnes manières. Mais je ne suis ici qu'en tant qu'invitée et je ne saurais trop cette fois me montrer plus circonspecte. Je ne voudrais pas créer un incident diplomatique.


Elle avait dit cela plus par taquinerie, que par conviction.
   
    

Nervar
   
    
Après avoir confectionner dans l'arrière salle quelques cocktail de sa spécialité resté secrète. Le chamane émerge enfin dans la salle ou les discutions vont bon train sur ses activité.

- Cher invité avant de continué plus loin, je me permet de vous proposé un cocktail très spécial aujourd'hui et je lève mon verre a votre palais à ça découverte.


Sert tout le monde et trinque.


- Malgré tout ce que vous pouvez penser de mes activité avec de jeune femme, je tiens à préciser que je n'initie seulement celle qui le souhaite à leur demande.

Donc Iaorana je me ferai un plaisire de vous initier si vous ne l'êtes pas, ou bien approfondir votre maitrise.

Dit il avec un regard profond envers celle-ci


- Maintenant que cela est dit buvons ensemble. 


S'approche doucement de la table et remet une clé à la visiteuse. Et lui chuchote a l'oreille.


- Voici la clé de votre chambre, je vous ai réservé la plus luxueuse. Si vous désireriez une nuit tranquille sans que quelque chevalier ou autre vous importune...

Par contre n'égaré pas celle-ci, il y a pas de double.

S'éloigne avec un sourire de la table et retourne derrière le bar pré
parer d'autre boissons tout en donnant au passage de petites tapes sur le dos de ses compagnons assoupis, afin qu'il aille dormir dans leur chambre....

   
Informatix   
    
Se rend auprès du chaman et lui chuchote, moqueur :

- Salut mon pote, ça boum. Je pense que tu viens de louper ton coup là, on écorche pas le nom d'une noble dame, et encore moins d'une impératrice. Mais c'est pas grave, on arrivera bien t'aider dans ta tâche d'éducation. Et puis, si la porte est fermée (tu as vraiment peur pour elle), on passera par la fenêtre. On est pas des voleurs, mais c'est l'enfance de l'art pour un assassin de grimper un mur. Allez, pleure pas, et viens trinquer avec nous quand même, pour saluer la fin du sermon.


Puis, il se tourne vers la noble assemblée ici présente, et déclare, façon grand prince :


- Hola tavernier, ressert nous donc une tournée de ton fameux breuvage, nos verres sont vides, tout comme nos gosiers (enfin, ils sont pas complétement plein). Celui-ci mérite qu'on lui fasse honneur. Messieurs, mesdames, je trinque à cet échange de belles paroles et à la redoutable sagacité des hôtes comme des ambassadeurs.


Mais il pensait que ce soir, les pactes seraient sellés d'une manière plus intimes qu'un simple parchemin
   
    

Odon
   
    
Odon se réveilla de sa torpeur méditative et s'apprêta à réclamer un autre verre qui lui permettrai d'y retourner, cet état étant, on en conviendra, plus sain. Il allait hurler comme à son habitude quelque grossière apostrophe à l'autre escroc lubrique de Chamane et lui demander de remettre ça sans omettre une blague de mauvais goût. Mais il eût la surprise de d'entendre que l'atmosphère normalement si... virile de la taverne avait évolué vers quelque chose de plus raffiné. Les sous-entendus sordides se mèlaient aux mots fleuris, il s'approcha du comptoir pour en faire rendre compte au Chamane responsable de la bonne humeur de ces lieux.

- Hé ben mais qu'est-ce qu'y s'passe là ? On boit plus comme des soulards ou quoi ?  
 
    

Elfangor
   
    
voyant émerger Odon de sa... Torpeur méditative, et le voyant s'approcher du comptoir, le verre, même s'il est malheureux de le remarquer, entièrement vide, Elfangor apporta avec empressement l'une des poires williams qu'il avait sortie du chariot qui était arrivé en son nom le matin même :

- Pas besoin de s'inquièter, c'est juste qu'une grande Dame est passée à la taverne... Alors, forcément, même dans leur grande méditation, tout le monde s'est... Oui, raffiné, on va dire... Je te sers un verre, assurément?  
 
    

Nervar
   
    
répond tout d'abord a informatix... En lui chuchotant a l'oreille...


- Au mais ne s'inquiète pas la fenêtre te restera inaccessible, car ce soir tu sera pris d'un profond sommeil et d'un intense fatigue(dit il avec un grand sourire)

Croit tu vraiment que je n'y avait pas penser, je n'est pas préparer ce cocktail derrière pour rien, je te raccompagne maintenant a ta chambre de toutes façons demain tu ne te souviendra plus de ça...

raccompagne Informatix à sa chambre...


Excusé donc notre cher ami, mais le jus d'orange ne lui réussit vraiment pas.... Mais continuons donc avec un vin un peu plus épicé pour nous réveiller un peu.... 


PS: Himeru tout est sous contrôle. Il n'y auras pas d'incident diplomatique dans notre taverne du moins pas ce soir....

Informatix a eu un petit somnifère, Elfangor un peu de canfre pour calmer ses éventuelles ardeurs.   
 
    

Iaorana
   
    
Iaorana prit la clé et la glissa dans son décolleté pigeonnant.

- Je vous remercie pour cette charmante et délicate attention Messire Nervar. N'ayez crainte pour moi, je sais encore me servir d'une dague et ma misère ne reste jamais bien longtemps dans son fourreau. Ce n'est pas que ma vertu soit encore à defendre, je crois l'avoir perdue il y a fort longtemps, mais je choisis encore mes "assaillants" pour les duels...


Elle prit le verre, dans lequel se trouvait le mystérieux breuvage, et le huma discrètement.  Son instint lui dictait de ne pas faire de mélange et de poursuivre avec un hypocras, mais comme elle ne voulait se montrer grossière, elle trempa néanmoins les lèvres dedans. Ne le trouvant pas à son gout, elle reposa délicatement le verre et le repoussa.


- Ah messire Nervar il est clair que l'hypocras est encore et de loin ma boisson de prédilection!



Informatix
   
    
Informatix, sur son lit, ronfle tellement fort qu'il en gène les autres convives. L'incident diplomatique n'est plus très loin. Peut-être quelqu'un va-t-il faire quelque chose pour l'éviter

- RRRRRRRZZZZZZZZZZZZZ  RRRRRRRRRRRRZZZZZZZZZZZZZ  RRRRRRRRRRRRRRRZZZZZZZZZZZZZZZZZ


   
    
Elfangor   
    
- Ne vous inquiètez donc pas cher Chaman, mes ardeurs sont parfaitements contrôlées... Si vous saviez tout, vous ne seriez pas aussi soupçonneux!

Ceci étant, il reprend un peu de canfre, parce que, parce queee! (erm)


Cependant, la fête ne peut continuer avec ce pauvre informatix endormi... prend un mouchoir, sort un flacon et humecte délicatement le dit mouchoir... L'approche des narines d'informatix... Voilà qui devrait le remettre sur pied...
  
 
    

Odon
   
    
Odon jeta un regard malveillant à la nouvelle venue son ivresse lui troublait trop la vue pour qu'il puisse apprécier ses charmes. Il saisit le verre qu'Elfangor lui tendait, gromela quelques mots de gratitude et le goût familier de l'alcool lui rendit un soupçon de bonne humeur.

- Allons, puisqu'il faut rester policé et bien polissons...


Madame, si je peux me permettre, vous avez tord de refuser à notre Chaman le plaisir que lui procurerait la vue de vos nobles lèvres trempant dans une de ses préparations. Il est vrai que Nervar n'est pas exempt de malignité mais il est maître en l'art du cocktail, art nécessaire s'il en est et je ne crois pas qu'il risquerait de s'attaquer à quelqu'un de votre importance. Ne vous tracassez donc pas à ce sujet.


Il s'approcha ensuite d'informatix qui dormant bruyament sur le comptoir lui semblait être la personne la plus proche de son propre état.


- Ho, Info ! Debout, là, on t'a déjà bu voir plus quand même, et de moins bonne qualité.  
 
    

Himeru
   
    
Observant l'échange avec silence, dans l'espoir que leur invitée ne pense pas que tous ici étaient une bande d'impolis qui buvaient de trop, Himeru, reposa tranquillement une coupe vide et décida qu'un verre était suffisant.

-Celui qui conduit la charette c'est celui qui ne boit pas, dit-on. Aussi comme vous avez l'air partis assez bien pour tous finir ivres, et si jamais Nervar n'avait pas assez de chambres pour héberger tout le monde, je pense à rester sobre.


Passant derrière le comptoir sans demander l'autorisation au chaman, le guerrier se servit un verre d'un jus de fruit tout à fait banal, sans une goutte d'alcool. Il se rassit sur son siège sans rien dire avant de déclarer :


-Mais je ne voudrais pas briser la bonne ambiance qu'ont créée, je ne sais, soit la boisson, soit cet étalage de petites phrases non sans sens cachés à l'intention de notre invitée.  
 
    

Iaorana
   
    
- Messire Odon, je pense que vous devez avoir la berlue sauf votre respect! Car j'ai gouté au breuvage de votre chaman.

Elle avait levé un sourcil, ne laissant aucune ambigüité sur son étonnement. Elle se leva sans autre forme de procès et monta à l'étage de l'auberge. Elle laissa le bruit des ronflements d'Informatix la guider jusqu'à sa chambre. Avant d'y entrer, elle prit soin de cacher sa dague dans sa manche gauche. Il se faisait tard et elle ne savait pas de quoi était capable l'homme aviné. Elle frappa et entra derechef. S'approchant du lit, elle vit le chevalier étendu endormi sur son lit. Elle s'assit au bord et mis sous le nez du chevalier une petite fiole de sels qu'elle avait l'habitude de garder sur elle...
   
    

Elfangor
   

Suivant le bon exemple d'Himeru, laisse son verre (vide, forcément) (On dira pas le combientième, par contre), et le rejoint auprés des tonneaux de jus de fruit.


- Pour conduire, il te faudrait déjà le permis... J'ai dans l'idée qu'on a plus de chances de mourrir si tu conduis que si c'est Info'... Hum, je parle pas trop vite, moi?  
 
    

Odon


La berlue, la berlue, comme elle y va, elle. Complètement beurré, oui.


- Bon ben si tout le monde s'en va, je rentre aussi à ma maison. J'ai l'impression que si Info continue à dormir personne ne pourra en faire autant à cause des ronflements et que si Madame arrive à le réveiller, ce sera pas plus silencieux. Y'a une place dans votre chariotte ?  
 
    

Informatix
   
    
Le premier réveil fut difficile. La vue de l'ambassadeur Ishtaarien sur le pas de la porte, retournant à la taverne l'a rendormi sur le coup malgré une odeur tenace d'une mixture encore plus forte que les potions du chaman. Cependant, le second réveil fut beaucoup plus agréable, mais sans souvenirs de la soirée. Les sels étant une manière très élégantes de le réveiller, le sieur Informatix ne put que remercier son altesse royale Iaorana pour sa délicate attention. N'ayant pu boire que peu de verre à cause du somnifère, il était plutôt sobre, encore dans la panade, mais sobre.

- Merci beaucoup dame Iaorana pour m'avoir réveiller, mais puis-je vous demander ce que vous faites dans ma chambre ? Cela ma parait bien inconvenant.


Il essayait de fixer les yeux de la noble dame mais son regard ne pouvait s'empêcher de descendre plus bas dans le décolleté plongeant de sa compagne. Il trouva cependant une parade.


- C'est marrant, vous avez une clé caché dans un endroit que la décence m'interdit de nommé en votre présence. Serait-ce la clé de votre jardin secret ?



Iaorana
   
    
aorana toujours penchée au dessus du chevalier, l'observait peu à peu reprendre ses esprits, les yeux sémillants. Soutenant son regard, le sien glissa vers la clé de sa chambre. Passant sa langue sur sa lèvre inférieure carmin, elle la mordit un brin rougissante, et d'un geste empreint d'agilité et d'élégance, elle se saisit du bout des doigts de la dite clé.

- Cette clé messire est celle que m'a confiée votre Chaman afin que je puisse prendre quelque repos. Ce que je ne vais pas tarder à faire, maintenant que je suis rassurée sur votre état.


Elle évita de répondre à la question concernant le jardin secret, suffisamment fine pour y voir un double sens. Son regard s'étant plongé de nouveau dans celui du chevalier, elle reboucha le flacon de sels avec soin et le glissa dans sa poche. Sa main ainsi libérée, l'autre sagement posée sur son genoux, elle entreprit avec douceur d'ôter une mèche qui barrait le front du faucheur.


- Je pense, qu'il est temps pour moi de rejoindre les bras de ce bon vieux Morphée, la fatigue commence à se faire sentir. Je vous souhaite donc Messire Informatix une douce et agréable soirée avec vos compagnons...  
 
    

Nervar
   
    
Les fin de soirée sont toujours difficile pour ceux qui ont trop bu, mais sont encore plus ennuyeuse pour ceux qui doivent nettoyer...

réflexion personnel du chaman:


- Mais pourquoi j'ai pris le rôle de tavernier... Pourquoi je dois toujours tout nettoyer..hum.... faudrait que je pense a une règle pour que ça soit quelqu'un d'autre qui doive le faire....hum... non il essayerai de piquer mes recette secrète.....hum......


après plusieurs heures


- Heu enfin c'est fini...Faudra que je revoie mes mélanges car notre invitée est particulièrement difficile... Mais il me reste encore une bonne recette en stock.... Ça prend une semaine à faire hum... Ça sera parfait pour la prochaine soirée....

Sort dehors retrouver son animal de compagnie (un corbeau).


- Tiens voila ta pitance... On va partir en voyage chercher mes fameux ingrédients. Je laisse un mot pour qu'Himeru s'occupe de la taverne durant mon voyage..

Par au plein milleux de la nuit...
   
    

Informatix
   
    
- Que cette nuit vous sois douce et propice noble dame. Merci encore de votre aide et à notre prochaine rencontre.

Le seigneur Informatix lui fit le baisemain (qui a dit que les assassins ne savent pas se tenir ?), puis dame Iaorana quitta sa chambre. Il descendit dans la salle principale, et voyant que le chaman nettoyait la taverne, décida de rentrer chez lui profiter d'un bon feu de cheminée dans cet hiver glacial.
   


 
Chevalier Rohan   
    
Rohan avait détourné son armée d'un bon pillage pour prendre le chemin d'une taverne fort connue dans Gallendor, celle des Faucheurs de Nuit. Le voyage fut long et difficile car bien des monstres se tapissaient au recoins des routes. Nul n'en réchappa de ses ennemis peu commode.

Enfin en vue de la dite taverne, Rohan fit appelé son Lieutenant.


- Raven, va installer le bivouac dans les champs environnants, interdit aux soldats les boissons, on ne sait jamais quel ennemi se cache dans la forêt environnante.


- très bien Seigneur


Rohan dirigea son cheval vers l'écurie de la taverne d'un pas tranquille, il se doutait qu'il ne pourrait repartir avant un petit moment, les hommes d'Elfangor lui avait indiqué qu'il se trouvait ici, de plus il ne pourrait remettre à plus longtemps la rencontre direct avec Himeru et ses compagnons. Rohan descendit de cheval et tendit les rennes du cheval à un palefrenier attendant dans le foin. Il lui donna une pièce d'or. Puis Rohan se dirigea vers la porte et entra. Nul doute qu'il n'avait pas l'habitude d'un lieu où se rencontrer, car à part sur les champs de bataille bien peu pouvait le recontrer. Vêtu de son armure, Rohan retira son heaume, puis le mit sous le bras. Il se passa une main dans les cheveux en regardant les personnes présentes. Son épée bâtarde porté en bandoulière dans son dos touchait presque le montant de la porte. Le scalp d'une de ses dernières victimes goutait un peu de sang sur le sol de la taverne. Puis il dit d'une voix forte et profonde.


- salutation à vous seigneurs et dames, je me présente Rohan, Seigneurs d'Ishtaar, je suis à la recherche de mon ami Elfangor.  
 
    

Elfangor
   
    
- Avé Rohan, prends donc un peu de bon temps avec nous, je suis sûr que nos amis faucheurs n'y verront aucun inconvénient! Et, que l'alcool ne te porte point ombrage, il y a ici toute sorte de breuvages (Dieu, je m'étonne de tant de lyrisme... Non, je rigole, c'était pitoyable) vient donc prendre un siège, bien que je me doute qu'en un pareil attiraille, il ne te soint point aiser de t'asseoire! Retires donc cette lourde armure, rien n'y personne ne viendra troubler la... Sérénité de cette taverne sans que nous en soyons avertis quelques dizaines de minutes avant, te laissant le temps de r'enfiler cette armure!

Suite à ce long discours
(on y croit), et sans toucher une seule fois à son verre, Elfangor remplit le dit verre de l'un des cocktails légers du Chaman (pensons à rester sobre, pas plus de 10 grammes d'alcool par litre n_n).   
    

Informatix
   
    
Couvert de sang après une dure journée de travail, le sieur Informatix rentre dans la taverne   
    
- Bonsoir messieurs les ambassadeurs. En l'absence de notre dévoué chaman, et de notre vénérable chef (se demande s'il en fait pas un peu trop là), je propose de vous abreuvez un coup. Ne possédant pas les dons de notre chaman pour les potions, je ne possède que des boissons simples, mais au gout prononcé, qui permettent de passer des soirées très agréables. Mais je vois que certains ne m'ont pas attendu pour en profiter, et vous avez bien fait.   
    
Sur ce, il passe derrière le comptoir pour se servir un bon picrate du pays.   
    
- Et pour la sécurité, même avec une armure, rien ne peux nous protéger d'un bon assassin, hormis une vigilance de tous les instants, et des yeux derrière le dos. Mais ici, vous êtes en sécurité donc profitez en.   
    
Il tend le verre au Chevalier Rohan.   
    
- Tenez, prenez donc ça, ça vous requinquera après la bataille.   
    
Et il se ressert un verre pour lui même   
    
- A votre santé mes amis   
    

Himeru
   
    
Himeru sortit de la réserve proche de comptoir, deux fioles fumantes dans les mains, dont il s'amusait à transvaser le contenu. La solution avait une étrange couleur mauve peu attirante, et le chef y plongea quelques ingrédients supplémentaires qui semblaient être des épices...Et al tout se mit à bouillir sans qu'aucune flamme ne s'en approchât. Il releva la tête pour s'appercevoir que des hommes buvait à une table

-Excusez moi, je ne pensais pas que nous avions des invités. J'ai en fait installé un petit laboratoire ici, car c'est un endroit fameux où l'on trouve des ingrédients uniques. D'ailleurs, je viens d'en finir une potion. Quelqu'un se propose pour boire et me faire un rapport détaillé de ses impressions ? Il est possible que le volontaire devienne un peu bleu, je crains avoir trop mis d'indigo...Mais si vous voulez, on peut rajouter de l'alcool, pour le gout.  
 
    

Odon
   
    
Ayant entendu dire que la taverne s'était peuplée ce soir-là de gens, comme d'habitude, fort recommandables et fort intéressants, Odon s'empressa de les rejoindre. En entrant, après un vaste salut à la compagnie, il s'approcha de son chef vénéré qui tripatouillait une étrange mixture. Les éfluves piquantes qui s'en dégageaient ne laissaient rien présager de bon ni quant à son goût ni quant à ses effets. Toutefois, Odon ne pouvait s'empêcher de voir la proposition d'Himeru comme un défi et sa fièrté s'en trouva piquée.

- Salut, chef ! Ca m'a tout l'air d'être délicieux et parfaitemment innofensif ton breuvage, et puis je trouve que le bleu c'est très esthétique. Fait donc péter la rasade !  
 
    

Elfangor
   
    
complétement dingue des schtroumpfs Gobelin Bleu depuis son enfance, Elfangor vi en la proposition un merveilleux moyen de leur ressembler, et ce en aidant la science d'une manière relativement... Innatendu pour lui. Voyant le seigneur Odon le précéder, pour tester les effets secondaires non prévus par Himeru (si y'a que du bleu, tout va pour le mieux XD!), Elfangor se précipita à sa suite pour tester l'étrange... Mixture? Préparé par le chef des faucheurs...

- N'en veux aussi... Une fois qu'Odon aura prouvé que c'était pas trop nocif... Tant que je meurs pas plus de 8 fois, ça m'va!  
 
    
Aprés sa journée de combat (oui, il était sortie de la taverne, pour une fois), Elfangor rentre dans la taverne des faucheurs... Jetant un coup d'oeil alentours ;

Dieu me pince, j'ai jamais vu cette taverne aussi vide. Et pourtant, j'y boit depuis un certain temps... Ou peuvent donc bien être passés tous les alc... Tous les faucheurs?


Loin de se laisser aller à ses pensées, va prendre un verre et, raisonnable pour une fois, se sert un jus de fruit...
   

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 30 Mai - 23:00 (2010) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet forum rp de gallendor battleground Index du Forum -> Forum rp de gallendor battleground -> Partie RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thèmes créé par Perfect RPG Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com